Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : l'écriture ?
  • l'écriture ?
  • : de l'écriture ?
  • Contact
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 15:50

1.

Je vis dans un trop plein dans un trop de vide

Il y rentre quoi ?

Le soi ?

Qui y dilate la peau brillante ?

Le plein de soi, le plein des autres

Un fatras d'éléments

Dont l'aura cache le silence

Obstruant les ponts du possible

 

 

2.

Et le vide résonnant du plein

Engloutit les démarches

Le plein empêche le vide

de se concrétiser

Le vide empêche le plein

de s'y construire

 

 

3.

Sauf quand la peau trop tendue éclate

Et que le trop plein se déverse dans le vide frémissant :

Les coulées rouges du plein sillonnent le vide

Et le plein enlace

enlise

La moindre parcelle du vide

Le plein prend la place

De ne plus en avoir

Le plein s’exclame

Dans le vide

Où le silence n'est plus

 

 

4.

Et ça se déverse mollement

Dans une surface trouée

Dégoulinant en dehors

Éclaboussant des espaces étrangers

Le plein s'échappe et s'offre à l'au delà

Mais le vide vibre toujours

D'une rumeur entêtante

Étouffant les conquêtes

 

 

5.

Cette lutte acharnée ne débouche sur rien

et c'est un va et vient

de vide et de plein

Partager cet article

Repost 0
Published by Adrien - dans Travaux divers